Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 21:16

Ce 24 novembre 2011 le col du Pas de Peyrol n'étant toujours pas fermé, nous en avons profité pour organiser une petite sortie photo, qui s'est vite transformée en scéance d'herborisation.


Quelques arrêts entre le Pas de Peyrol et le cirque de l'Impradine sous la Brêche de Roland nous a permis d'observer pas moins de 27 espèces, toutes en floraison entre 1400 et 1600 m d'altitude.

Environ la moitiée des taxons étaient en bord de route (talus, fossés) les autres dans les milieux naturels périphériques non loin de la voirie, Nardaies, Sourcins, rochers etc.photos-2011 0611 (Copie)

 Achillea millefolium 
 Malva moschata
 Ajuga reptans 
 Meum athamanticum 
 Alchemilla alpina gr. 
 Oenothera sp.  
 Biscutella arvernensis 
 Ranunculus acris  
 Campanula lanceolata 
 Ranunculus auricomus  
 Campanula rotundifolia 
 Scabiosa columbaria  
 Centaurea nigra gr.  
 Senecio adonidifolius  
 Cytisus purgans 
 Sedum villosum 
 Genista pilosa  
 Stachys officinalis  
 Geranium pyrenaicum  
 Silene dioica 
 Jasione laevis 
 Taraxacum sect ruderalia 
 Knautia sp. 
 Veronica officinalis  
 Leontodon pyrenaicus 
 Viola lutea 
 Lotus corniculatus 

 

photos-2011-0635--Copie-.jpgCes espèces se répartissent entre des taxons à floraison estivale (voir tardi-estivales) qui réagissent à cet automne prolongé en produisant des fleurs, et, nettement plus surprenant en montagne, des espèces printanières qui retrouvent des conditions de températures assez similaires à celles d'avril / mai à l'étage subalpin.

On notera en tout cas que l a montagne est extrêmement sèche, la plupart des écoulements si vifs au printemps ne sont que de maigres chphotos-2011 0804 (Copie)eveux.

Manifestation potentielle du changement climatique, cet évènement qui touche nos montagnes (absence de neige, températures "chaudes") est de toute façon exceptionnel. Si cela nous permet de profiter encore des sommets dans une douceur quasi printanière et dans des lumières rarements observables dans ces conditions, il est certain que la couche de neige protectrice garante de l'exceptionnelle floraison printanière et estivale de nos montagnes est attendue avec impatience.

@ bientôt

HC.

-


Partager cet article
Repost0

commentaires